Apprentissage

Fermer Fiches Méthodes

Fermer Fiches Logiciels

Révisions
Sujets corrigés
Travaux Pratiques
Examens

Fermer TPE

Fermer ECE (TP)

Fermer Bac (Ecrit)

Fermer Bac (Oral)

Horloge Marées

Thème 3B - Communication nerveuse - Sujet II-1 Polynésie 2015

sml_TS.gif

« Dans une série de leçons au Collège de France publiées en 1875, Claude Bernard exposa ses expériences sur l'action des anesthésiques. Et c'est également au Collège de France que fut enseigné le résultat de ses recherches sur les curares ».

On se propose de retracer quelques étapes de la démarche scientifique suivie par Claude Bernard pour montrer l’action du curare sur le système nerveux : il réalise des expériences sur une préparation comportant un nerf moteur isolé et relié au muscle de la cuisse de grenouille qu’il innerve.

Document : L’expérience historique de Claude Bernard

m : muscle de la cuisse de grenouille                         n : nerf

 

Soit deux verres de montre V et V’ contenant une solution de curare et un muscle isolé de cuisse de grenouille avec son nerf moteur (figure ci-contre).

Expérience 1 : le nerf est placé dans le curare du verre de montre V et le muscle à l'extérieur du verre de montre. L'excitation du nerf provoque la contraction du muscle.

Expérience 2 : seul le muscle est plongé dans le curare du verre de montre V’ et le nerf est laissé à l'extérieur du verre de montre. L'excitation du nerf ne provoque plus la contraction du muscle.

Expérience 3 : seul le muscle est plongé dans le curare du verre de montre V’ et le nerf est laissé à l'extérieur du verre de montre. La stimulation directe du muscle dans le verre de montre V’ provoque sa contraction.

Les mêmes expériences réalisées avec du sérum physiologique entraînent systématiquement la contraction du muscle.

Modifié d’après Histoire des sciences médicales- Tome XXXIV - №3 - 2000

Répondre aux questions du QCM en écrivant, sur la copie, le numéro de la question et la lettre correspondant à l’unique bonne réponse.

 

1. L’exploitation seule de l’expérience 1 permet de dire que le curare :
a- agit sur la jonction nerf-muscle.
b- agit sur le muscle.
c- n’empêche pas le message nerveux de circuler dans le nerf.
d- permet la contraction musculaire.

2. L’exploitation seule de l’expérience 2 montre que le curare :
a. empêche la circulation du message nerveux au niveau du nerf.
b. empêche la contraction du muscle.
c. agit uniquement au niveau de la jonction nerf-muscle.
d. agit à la fois sur le nerf et sur le muscle.

3. La mise en relation des trois expériences montre que :
a. le curare agit directement sur le muscle.
b. le nerf ne véhicule pas le message nerveux en présence de curare.
c. le curare n’agit pas sur la jonction nerf muscle.
d. le curare agit sur la jonction nerf muscle.

Corrigé


Date de création : 19/06/2015 @ 13:30
Dernière modification : 19/06/2015 @ 13:31
Catégorie : Thème 3B - Communication nerveuse
Page lue 2704 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Météo
Calendrier / Agenda
Heure locale

Membres inscrits

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 48 membres


Connectés :

( personne )
Actu. sciences
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^